Une centaine d’enseignants ont manifesté devant la préfecture de l’Aube

13 novembre 2018 | Ecrit par Patrice MARCHAND |

Une centaine d’enseignants ont manifesté devant la préfecture de l’Aube

Une centaine de manifestants de l’Éducation nationale étaient réunis, avec des élèves, ce lundi après-midi devant la Préfecture de l’Aube. Une délégation a été reçue par un représentant de l’État.

Plusieurs syndicats d’enseignants avaient appelé à la grève suite à l’annonce de la suppression de 2 600 postes dans le second degré à la rentrée 2019 et la suppression de 400 postes administratifs. Quant à la création de postes dans le 1er degré, elle est jugée très insuffisante, notamment en raison d’une forte poussée démographique.

« Ça n’est pas possible ! observent des manifestants. Le second degré est le plus touché dans l’Aube. En moyenne il y a 36 élèves par classe en secondaire et 25 élèves en primaire. Ce qui a une incidence sur la qualité de l’enseignement dans les classes et la violence ».

Suite à ce rassemblement devant la préfecture, une assemblée générale se tenait dans une des salles du Petit Louvre pour échanger sur cette journée d’action et des suite à donner.

Le « Chef d’Œuvre » c’est tous les jours dans nos classes si on nous en donne les MOYENS !

La CGT Educ a ouvert la journée de mobilisation du 12 novembre devant le Lycée   Marie de Champagne, lycée emblématique puisque ses filières tertiaires sont directement impactées par la réforme de la Voie Professionnelle.

Une bonne centaine de manifestants ont, en début d’après-midi, répondu à l’appel national à la grève de la CGT Educ’Action, FSU, UNSA, CFDT. L’annonce de plus de  2600 suppressions de postes dans les collèges et lycées, de 400 dans les services administratifs, 600 dans  le privé  a unanimement été condamnée par les organisations syndicales dans le cadre d’une audience avec le directeur de cabinet du préfet alors que les premières suppressions de postes sont évoquées dans les établissements.

Les 70 personnels rassemblés dans l’amphi du Petit Louvre ont ensuite débattu du choix du  projet de société que traduisent ces destructions de postes et de la disette budgétaire dont ils vont continuer de faire les frais.

L. Corpel CGT Educ Aube

Laissez un commentaire

  • Élections dans la FP

    Le 6 décembre 2018, je vote CGT ! Les agents de la fonction publique, titulaires et contractuels, éliront en fin d’année leurs représentants dans les instances paritaires. Un enjeu majeur pour tous. Voir sous l'onglet "Vie Syndicale"
  • Calendrier d'événement

    novembre 2018
    L M M J V S D
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930EC
  • lien vers le site national de la CGT
  • Dernière vidéo

    Fonction publique : le 6 décembre 2018, je vote CGT !

  • Archives