Les retraités CGT se rassemblent jeudi à Romilly

28 janvier 2019 | Ecrit par Patrice MARCHAND |

Les retraités CGT cheminots-communaux-multipro appellent à un nouveau rassemblement à Romilly-sur-Seine le jeudi 31 janvier à 10 h à la Bourse du travail dans le cadre d’une journée d’action nationale. C’est l’annonce majeure qui a été faite lors de l’assemblée générale de l’union locale lundi après-midi. Lors de celle-ci, son secrétaire Alain Schuster n’a pas manqué de rappeler que l’année passée a déjà été une année de mobilisation (technicentre, Poste de La Belle-Idée, Afpa…).

L’une des problématiques rencontrée par l’union locale est l’érosion constante de la syndicalisation des retraités, en raison des « décès, de la difficulté à mettre en œuvre la continuité syndicale entre actifs et retraités », du manque de temps consacré à des campagnes d’adhésion pour des bénévoles déjà très sollicités par les mobilisations. « En 2012, on était une centaine. Aujourd’hui, on est environ 80 », ajoute-t-il.

Pour autant, la colère est toujours là face à la baisse du pouvoir d’achat : « Entre 2016 et 2017, le salaire moyen des patrons du CAC 40 est passé de 300 à 350 fois le SMIC. Un retraité qui percevait 1 600 € de pension nette mensuelle en 2017 a vu celle-ci baisser de 30 € environ en 2018. » « On a passé une vie à cotiser et, maintenant, on est racketté », ajoute-t-il.

Pour les retraités cheminots, Alain Thomas fait un constat similaire de pensions insuffisantes avec la hausse de la CSG mais aussi des dépenses de santé.

 

Laissez un commentaire

  • Le débat, on va se le faire !

    Nombre de contributions, qui nous sont parvenues. contributions à déposer d'ici le 15 mars. Nombre de contributions :
  • Calendrier d'événement

    janvier 2019
    L M M J V S D
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031EC
  • lien vers le site national de la CGT
  • Dernière vidéo

    Projet de loi Fonction Publique : la CGT vous interpelle !

    Depuis son arrivée au pouvoir, Emmanuel Macron a multiplié les attaques contre les agents de la Fonction publique : gel de la valeur du point, rétablissement du jour de carence, remise en cause de missions publiques, nouvelles et massives suppressions d’emplois, etc. À présent, il s’attaque frontalement au Statut général avec un projet de loi aux dispositions dévastatrices. En dépit de l’opposition de la plupart des organisations syndicales, le pouvoir exécutif presse le pas en escomptant faire adopter ce texte législatif fin juin au Parlement. La CGT ne laissera pas faire cette œuvre de démantèlement.

  • Archives