Près de 700 manifestants à Troyes pour défendre la fonction publique

23 mai 2018 | Ecrit par Patrice MARCHAND |

Près de 700 manifestants à Troyes pour défendre la fonction publique.

http://www.lest-eclair.fr.

«  Cela fait longtemps qu’on n’avait pas eu d’intersyndicale unitaire  », lâche David Morin. À force de stigmatiser les fonctionnaires, Macron a réussi le tour de force de faire l’unanimité contre lui » ajoute le leader de la CGT auboise au milieu d’une petite marée humaine.

Six cent cinquante personnes (source police) étaient rassemblées place de la Libération à Troyes à l’appel de tous les syndicats de la fonction publique : CFDT, CGT, CFTC, FO, Unsa, CFE-CGC, Solidaires et FSU. L’intersyndicale entendait dénoncer une réforme qui prévoit la suppression de 120 000 postes sur le quinquennat (50 000 dans la fonction publique d’État et 70 000 au sein des collectivités territoriales), la remise en cause de leur statut, le recours accru aux contractuels, le recul du pouvoir d’achat…

22 mai 2018 | Ecrit par Patrice MARCHAND |

Pour télécharger le tract du 22 mai intersyndical

Privatisation du service public ?

Après le 10 octobre 2017, le 22 mars dernier, ils se mobiliseront à nouveau demain, 22 mai, pour défendre l’avenir du service public qu’ils estiment grandement menacé, en appelant tous les citoyens à se joindre à eux, à 14 h, devant la préfecture de Troyes.

« Il faut qu’ils viennent avec nous car ce sont eux qui financent les services publics. Réduire le périmètre de l’action publique, c’est risquer de voir privatisées certaines missions publiques. L’externalisation vers le privé arrive à grands pas », dénoncent les syndicats. Ils citent ainsi l’exemple de la santé avec le risque de voir préférés les actes « rapportant » de l’argent au détriment des maladies orphelines ou des pathologies graves « moins rentables ».

Refuser la loi du plus fort

Une véritable casse sociale pour les syndicats, mais pas seulement : « Les services publics, c’est aussi un certain nombre de valeurs : la solidarité, la laïcité, l’égalité, la probité et aussi la proximité. Le rôle de l’État, c’est de protéger les plus faibles pour contrer la loi du plus fort », rappellent encore les syndicats en citant le cas des cartes grises et autres titres officiels dont le traitement ne se fait plus que par Internet.

Ils dénoncent donc cette « approche comptable » du service public qui se fait au détriment de l’humain.

« Il faut qu’on se fasse entendre, c’est un réel enjeu de société. Cette vision libérale et dirigiste, sans corps intermédiaires ni vrai dialogue social, cette volonté de casser le modèle social français ne peut pas durer. »

Rassemblement à 14 h devant la préfecture de l’Aube à l’appel des six syndicats.

À 12 h, la CGT propose un barbecue place de la Libération (préfecture)

  • Élections dans la FP

    Le 6 décembre 2018, je vote CGT ! Les agents de la fonction publique, titulaires et contractuels, éliront en fin d’année leurs représentants dans les instances paritaires. Un enjeu majeur pour tous. Voir sous l'onglet "Vie Syndicale"
  • Calendrier d'événement

    septembre 2018
    L M M J V S D
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • lien vers le site national de la CGT
  • Dernière vidéo

    Fonction publique : le 6 décembre 2018, je vote CGT !

  • Archives