Le 11 avril 2019 : Le printemps des retraités et des retraitées.

06 avril 2019 | Ecrit par Patrice MARCHAND |

Le printemps des retraités et des retraitées

dans la rue le jeudi 11 avril 2019

Un gouvernement sourd dingue !

Dès son arrivée à la présidence de la République M. Macron a attaqué les retraité-e-s : gel des pensions pour 2018 et 2019, augmentation de 25 % de la CSG, soit une perte de pouvoir d’achat de 5 % en deux ans ! Il a provoqué la colère, que plus de 200 000 personnes ont exprimé en manifestant le 15 mars 2018 à l’appel de nos neuf organisations.

Puis l’inflexibilité du gouvernement sourd dingue a provoqué une crise sociale profonde, l’irruption des gilets jaunes et, parmi elles et eux, de très nombreuses personnes retraitées présentes sur les ronds-points, dans les discussions et manifestations.

  Pour télécharger le tract en entier

Le 11 avril, rendons visibles notre colère et nos exigences !

Rassemblement à Romilly/Seine à 10h Parvis de la Mairie

14h 30 Rassemblement place Jean Jaurès à Troyes et manifestation

 

Laissez un commentaire

  • Le débat, on va se le faire !

    Nombre de contributions, qui nous sont parvenues. contributions à déposer d'ici le 15 mars. Nombre de contributions :
  • Calendrier d'événement

    avril 2019
    L M M J V S D
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930EC
  • lien vers le site national de la CGT
  • Dernière vidéo

    Projet de loi Fonction Publique : la CGT vous interpelle !

    Depuis son arrivée au pouvoir, Emmanuel Macron a multiplié les attaques contre les agents de la Fonction publique : gel de la valeur du point, rétablissement du jour de carence, remise en cause de missions publiques, nouvelles et massives suppressions d’emplois, etc. À présent, il s’attaque frontalement au Statut général avec un projet de loi aux dispositions dévastatrices. En dépit de l’opposition de la plupart des organisations syndicales, le pouvoir exécutif presse le pas en escomptant faire adopter ce texte législatif fin juin au Parlement. La CGT ne laissera pas faire cette œuvre de démantèlement.

  • Archives